ELECTRIC VOCUHILA (FR)

Jazz Tropical

Biographie

Voilà du jazz libre, quasi chamanique mais toujours clair. Ce quartet électrique nous entraîne dans une transe et des boucles asymétriques influencées par les musiques de la Nouvelle Orléans, le free funk du Prime Time d’Ornette Coleman et les diverses musiques urbaines africaines (sébène congolais, tsapiky, sungura). Ce quartet qui a été lauréat Jazz Migrations en 2016 développe de longues séquences faites de thèmes fulgurants, de phrasés sinueux, de riffs acérés et explosifs. 

Electric Vocuhila fait partie du Capsul Collectif basé à Tours.

Vidéo

Actualités

07/04/18: Midi Dans la Gueule du Monde avec Electric Vocuhila sur Radio Nova Lyon, à l'occasion des 10 ans du Periscope. 

19/02/18: "Electric Vocuhila ou l’art et la manière de vous faire entrer dans la transe en deux temps trois mouvements" - Article de Bruno Robert sur le concert d'Electric Vocuhila à Tulle lors du Festival du Bleu en Hiver.

10/07/17 : Rencontre avec Electric Vocuhila dans l'émission La Bande Passante sur RFI : "Le Jazz ethnique d'Electric Voculila"

11/07/2017 : Kombino Splinto dans la sélection des "15 albums de jazz à retenir pour la première moitié de 2017" de Benzinemag.

Dans la presse

« Après Marquises en 2015, le quartet persiste et signe un nouvel opus résolument tourné vers l’Afrique, avec Kombino Splinto. Un son plus brut, plus rock, des riffs entêtants, une batterie implacable, cet album affirme avec aplomb l’identité du groupe tourangeau. […] De cette philosophie est né un album survitaminé, alternant boucles sans fin, jusqu’à l’ivresse ; les berceuses et diverses inventions musicales qui communiquent une furieuse envie de danser. […] Dans ces transes africaines, on retrouve le lâcher prise propre au free jazz, dans sa volonté de briser les cadres, qui s’accommode d’une précision rythmique à l’efficacité redoutable. »
Djam La Revue - Xavier Leblanc (juillet 2017) 

"Interprètes d’une musique aux sonorités vintage où s’entremêlent motifs inlassablement répétés, rythmes tachycardes et fureurs expressives des possessions africaines, les sapeurs blancs d'Electric Vocuhila démontrent que l’esthétique peut échapper au conditionnement des origines et des territoires pour se propager d’âme en âme, par la seule magie des sons." 
"Les 10 albums de jazz français qu'il faut écouter d'urgence" - Les Inrocks - Louis-Julien Nicolaou 

« Ces musiciens viennent du jazz, option free, et jouent de la musique africaine comme si c’était du rock. De la musique africaine d’aujourd’hui, avec une prédilection pour le tsapiky malgache [ et le sébène congolais ] : tourneries de guitare électrique et rythmes fous, pour une forme de musique de transe très proche du meilleur rock. »  
Les Inrocks (octobre 2017)

« Electric Vocuhila démarre avec un calypso joyeux et enlevé ( combien de temps qu’on n’avait pas entendu ce genre de musique sur une scène de jazz contemporain ? ). Une guitare, une basse électrique, un alto et une batterie suffisent à faire entrer tout le monde dans la danse : oubliée la fatigue de fin de soirée (...) et c’est à une ronde de musiques noires hypnotiques d’Afrique et d’Amérique — sur lesquelles plane l’ombre d’Ornette — qu’Electric Vocuhila entraînera un public ravi jusqu’au bout de la nuit… ou presque. »
- JazzMagazine - Thierry Quénum (Festival Jazzdor Berlin 2016)

« La musique d’Electric Vocuhila est une déflagration sonore, de celles qui vous irradient et se propagent dans tout votre corps. Impossible de résister à l’appel de la danse : nous sommes happés par une pulsation démentielle. »
- Citizen Jazz - Julien Aunos

« The audience wouldn’t let Electric Vocuhila go until they’d played four encores of their spirit-raising African beats. Sometimes the groove shifted imperceptibly, always keeping the African feel. The band had a seemingly inexhaustible supply of music that left the audience wanting more  and more. »
- London Jazz News (Festival Jazzdor Berlin 2016)

« Voilà un quartet surprenant ! Un cocktail détonnant qui nous déscotche de nos sièges et bouscule nos habitudes « institutionnelles» d’écoute d’un concert de jazz. Chaque morceau évolue et trouve une forme protéiforme sensationnelle. De la musique vivante comme on aime à en entendre, à en vivre.»
- Jazz à l'Ajmi

« Il y a dans la musique de Vocuhila une frénésie urbaine qui évoque le fantasme des townships survoltés d’Afrique du Sud, mais également les joyeux exutoires de la musique populaire d’Afrique de l’Ouest, celle d’un Orchestra Baobab qui aurait tourné free. […] mais le quartet cherche avant tout une transe, même mutante, au coeur de la pulsation. On y trouve de tout : des fausses routes, des clins d’oeil, des exultations électroniques, des explosions joyeuses. Si on ne danse pas, c’est qu’on est mort. »
- Franpi Sunship

« La journée se termine sous les voûtes de la Maison de la vallée avec un groupe survolté. […] Une bonne dose d’harmolodie, de l’improvisation libre au-dessus de beat quasi techno, des boucles asymétriques jouées à deux saxophones façon Roland Kirk, autant d’ingrédients qui rendent leur musique éminemment festive. Le public ne se prive d’ailleurs pas pour danser jusqu’à en perdre haleine, show devant. »
- Jazzman/JazzMagazine - Ludovic Florin (Festival Jazz à Luz 2014)

« Ce quartet affectionne la répétition, les motifs rythmiques et mélodiques entêtants. L’élan est un tourbillon, d’un ordre presque rituel, et pourtant très festif. On se surprend alors à déceler des inspirations de free, de punk et de musiques traditionnelles qui n’ont vraiment que cette transe en commun. »
- Citizen Jazz - Thomas Perroteau

Références scéniques

SALLES (depuis 2013) :
Le Petit Faucheux à Tours, L'impro à Toulouse, Le Plan B à Poitiers, le Big Band Café à Caen, Le 3 Pièces à Rouen, Le Caravage à Loches, La Dynamo à Pantin, Le 108 à Orléans, Le Joker's Pub à Angers, Le Barouf au Mans, Le Périscope à Lyon, Le Penn Ar Jazz à Brest, Le Chato'Do à Blois, Hot Club à Gand (B), La Vapeur à Dijon, Le Pannonica à Nantes, La Fraternelle à Saint Claude...

FESTIVALS (depuis 2013) :
Jazz à Luz, Jazz in Cheverny, Tribu Festival à Dijon, Festival Météo à Toulouse, Les Bouillonnantes à Orval, Festival Intergalactique à Mettray, Festival Percufolies à Ligueil, Festival Terres du Son à Monts, Jazzellerault à Chatellerault, Festival Atelier Jazz à Meslay-Grez, Jazz à Poitiers, Jazzdor à Strasbourg, Les Rendez-vous de l'Erdre à Nantes, Gaume Jazz Festival à Gaume (B), Jazz au Lavoir aux Vans, Têtes de Jazz à Avignon, Jazzdor à Berlin, À Vaulx Jazz à Vaulx en Velin, Crest Jazz Vocal à Crest...

Galerie

Line Up

Maxime Bobo : saxophones, clavier, composition

Boris Rosenfeld : guitare

Jean-François Riffaud : basse, guitare

Etienne Ziemniak : batterie

Agenda

 A venir:

13/09/18:  La Guinguette, Tours

09/11/18: Le Chabada, Angers

 

Dates passées:

06/07/18: Jazz à Vienne, Vienne 

05/07/18: Le Café Blizart La-Chaise-Dieu

28/06/18: CSC Léo Lagrange, Tours

22/06/18: Jazz à l’Evéché, Orléans

16/06/18: La Cornes des Pâtures, Baule

26/05/18: La Petite Halle, Festival Villette Sonique, Paris

04/05/18: Festival Surnatural Orchestra, Montreuil

26/04/18: Le Balkanic, Tours

30/03/18: 10 ans du Périscope, Le Périscopes, Lyon

27/01/18 : Festival du Bleu en Hiver, Des Lendemains Qui Chantent, Tulle

25/10/17 : Festival les Rockomotives, Vendôme

21/10/17 : Festival Franc-Tamponnage, Cellier de Clairvaux, Dijon

19/10/17 : Recyclart, Bruxelles, Belgique

08/10/17Dynamo Fest, La Dynamo, Pantin

22/09/17 : Festival Tempocolor, Liège, Belgique

19/08/17 : Festival du Brin dans le Jardin, Rivarennes

10/08/17 : Festival Jazz In Marcilhac, Marcilhac Sur Célé

06/08/17 : La Fontaine Minérale, Pont de Barret

05/08/17Café Blizart, La Chaise Dieu

04/08/17 : Ferme de la Mhotte, Saint-Menoux

08/07/17Festival Terres Du Son, Monts

28/06/17 : Release Party 3ème Album, Studio de l'Ermitage, Paris

Audio

Contacts booking

Elise Rimbault
elise@zutique.com
+00 33 (0)3 80 73 27 14

Discographie

2017
Kombino Splinto
2015
Marquises
2013
Electric Vocuhila

Documentation